Saint Goazec

Station de Trévarez

Station expérimentale laitière de Trévarez : d’abord une ferme.

La ferme de Trévarez a toujours eu une vocation particulière. Aujourd’hui, elle teste les techniques que les producteurs de lait mettront en œuvre demain dans leurs exploitations.

Un outil au service des éleveurs laitiers bretons
Adossée au Château de Trévarez, la ferme de Trévarez a démarré ses activités expérimentales en 1970 sur des terres acquises par le Conseil Général du Finistère. Elle permet aux Chambres d’agriculture de Bretagne de mener des essais visant à proposer aux éleveurs des techniques pour être efficace sur le plan environnemental mais aussi d’améliorer leurs conditions de revenu et de travail. Ainsi, la ferme de Trévarez avec son climat frais et arrosé est d’abord une exploitation agricole de 205 ha. L’ensemble des troupeaux laitiers expérimentaux comporte 170 vaches laitières et autant de génisses pour le renouvellement. Les terres et les troupeaux sont le support d’essais de conduites innovantes. Les éleveurs s’informent des résultats d’essais par les visites qu’ils réalisent à la station et par l’information diffusée dans les revues professionnelles.

La station emploie 10 salariés.
Dix personnes travaillent à la ferme de Trévarez. Huit techniciens sont chargés de la conduite des troupeaux laitiers et des travaux aux cultures. La deuxième facette de leur métier concerne la mise en place et le suivi des expérimentations. Tous les essais mis en place nécessitent la notation avec rigueur de résultats observés. Une secrétaire gère les contacts et les factures, participant aussi à la saisie des données expérimentales. Le responsable de la station est chargé de la gestion.

Une partie de Trévarez en bio.
L’évolution du mode de consommation des citoyens a orienté les achats de manière plus importante vers l’agriculture biologique. Aucune des stations expérimentales laitières du Grand Ouest laitier n’ayant de troupeau laitier au service de la recherche en bio, les élus des Chambres d’agriculture ont décidé d’engager 40% de la surface de la ferme et un tiers du troupeau laitier vers l’agriculture biologique. Ce troupeau sera le support de nouveaux essais pour donner des réponses aux éleveurs laitiers bio et les 82 ha de terres en conversion depuis le 30 avril dernier permettront, par la diversité des cultures mises en place, d’accompagner les agriculteurs vers de meilleurs résultats. La ferme de Trévarez sera en mesure de commercialiser son premier lait bio au 1er mai 2015. C’est la raison pour laquelle, la Station a bâti une nouvelle étable à Guernévez face au Centre bâtiment Porc des Chambres d’agriculture.

Un robot de traite qui se déplace en pâture.
Afin de tester des modes de traite des vaches novateurs, la station expérimentale de Trévarez a associé ce nouveau robot de traite à son bâtiment de Guernévez. Destinées à pâturer beaucoup, les vaches de la future ferme bio se font traire par ce robot de dernière génération. Monté sur une remorque fabriquée par les établissements Rolland à Tréflévénez, ce robot assurera la traite des vaches en bâtiment et au pâturage à Guernévez. Mais c’est surtout lorsque la traite sera assurée sur les parcelles de Laz que le robot montrera sa spécificité au milieu des pâturages, sans aucun bâtiment à proximité. Ceci se déroulera bien évidemment à la belle saison.

La station laitière accueille le grand public.
La vocation professionnelle de la station expérimentale conduit à accueillir 1000 à 2000 visiteurs agricoles chaque année. Depuis 2008, la ferme de Trévarez accueille aussi tout public de visiteurs pendant les vacances au cœur de l’été. De la mi-juillet à la mi-août, jeunes et moins jeunes peuvent découvrir la production laitière telle qu’elle est pratiquée dans les exploitations bretonnes aujourd’hui. Réservée au créneau horaire de la traite du soir, nous accueillons les visiteurs à 16h30 afin de les faire assister à la traite. Ces visites se font en partenariat avec le Château de Trévarez, permettant aux personnes en promenade dans le Parc d’accéder à la ferme par le point de rencontre situé à la Chapelle Saint Hubert. D’une fréquentation de 500 visiteurs au départ, l’opération atteint maintenant son rythme de croisière avec un bon millier de personnes accueillies. Le projet de réalisation d’un hall d’exposition sur la filière laitière pour les prochaines années devrait permettre d’offrir plus de découvertes aux futurs visiteurs.

Photo « équipe Trévarez » :
Le personnel de Trévarez de gauche à droite : Pascal Le Cœur, Yves Jestin, Guillaume Le Gall, Denis Solliec, Pascal Le Moal, Jérémy Fichant, Jean-Yves Burel, Ludovic Lagadec, Vincent Buguellou, Claudie Kervella.

.

 

http://www.synagri.com/ca1/synagri.nsf/TECHDOCPARCLEF/00000224?OpenDocument&P1=00000224&P2=&P3=&P4=PAGE&SOUR